mer.

13

juil.

2016

Université d'été pour le monde d’après - les 29 et 30 aout 2016

Le programme (13 juillet 2016)

Soumis à modification et/ou confirmation des intervenants

Programme_29et30aout_Lostintransition.pd
Document Adobe Acrobat 787.7 KB

 

 

 

Venez nous rejoindre les 29 et 30 aout 2016 à Bordeaux pour cette nouvelle édition de l'Université d'été pour le monde d’après.

Programme

 

 

 

Pour la 14ème édition, les 30 et 31 août à Bordeaux, nous commencerons ce nouveau cycle « lost in transition », en explorant 5 thématiques.

 

Lundi 29 août

 

11h00 : Ouverture avec Gilles Berhault, délégué général d’Acidd, Anne Walryck, Vice-Présidente de Bordeaux Métropole, en charge du développement durable et Valérie Martin chef du service de la communication institutionnelle et de l'information des publics de l'ADEME

 

11h15 : 1ère table ronde « Quel territoire ? »

 Le territoire est le nouvel espace où s’élaborent la plupart des initiatives que ce soit la mise en place des nouvelles économies (collaborative, circulaire, de fonctionnalité…), ou des nouveaux modèles de production et de consommation. On assiste à une dynamique de “reterritorialisation” des sociétés, entre nouveaux nomadismes et nouvelles sédentarisations. En effet, le renchérissement inéluctable du coût de l’énergie, le développement des usages numériques avec l’accès de grandes quantités de données et la téléprésence développent une forme de mondialisation “paradoxale”.

 Comment les acteurs du territoire peuvent-ils coproduire une société résiliente (autonomie alimentaire, énergétique), durable, axée sur le bien-être individuel et collectif ? Comment inventer une nouvelle gouvernance des territoires ?

Intervenants :

 Julie Chabaud, responsable de la mission Agenda 21 du Conseil général de la Gironde

Arnau Queralt, Director of the Advisory Council for the Sustainable Development of Catalonia (CADS)

Séverine Roullet, Directrice du développement durable des Laboratoires Pierre Fabre

Andrée Buchmann, conseillère municipale de Schiltigheim (le parti Ecologiste), ancienne conseillère régionale d'Alsace, ex-membre de la Chambre des régions du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux auprès du Conseil de l'Europe

 

 

12h00 : 2ème table ronde « Une transition socialement juste ? »

 Comment organiser la transition vers une économie pauvre en carbone qui soit juste socialement et porteuse d’un projet de société durable ?

La transition écologique et énergétique va en effet développer des emplois nouveaux qui devront être enrichissants sur tous les plans. Mais elle va aussi en détruire dans des secteurs qui vont disparaître ou être complètement révolutionnés, demandant un fort renforcement de capacité, et une formation initiale revue.

La transition numérique, les nouvelles technologies comme les nanotechnologies, l’intelligence artificielle, les imprimantes 3D, les biotechnologies ou encore le big data transforment emploi et employabilité, font disparaître emplois et fonctions sociales, interrogent sur la vie privée et la gouvernance politique… Quelle sera transformation du marché du travail, des emplois existants ? Comment organiser la formation aux nouveaux processus et aux nouvelles technologies, protéger ceux qui sont les plus vulnérables ?

Comment ne laisser personne au bord de la route de la transition ? Prendre en compte ceux qui sont déjà en très grande précarité, qu’elle soit économique, psychologique ou sanitaire ?

Intervenants :

Vincent Baholet, délégué général de la fondation FACE

Bernard Saincy, Président d’Innovation Sociale Conseil

Catherine Berthillier, Fondatrice-Présidente de Shamengo

Alexandra Siarri, adjointe au maire de Bordeaux, en charge de la cohésion sociale et territoriale

 

12h45 : Déjeuner/networking

 

14h15 : 3ème table ronde « Santé, bien-être et alimentation : nouveau  moteur de mobilisation ? »

Les études sur la consommation responsable, comme celle réalisée chaque année par Ethicity démontrent clairement que le bien-être de ses proches reste la première préoccupation des français et que la santé poursuit sa montée, largement devant le coût de la vie et le chômage/précarité ! Dans ce cadre, l’alimentation est une préoccupation essentielle : 89 % des français choisissent leurs aliments pour rester en bonne santé… confirmant ainsi ce qu’Hippocrate avait déjà dit au 5ème siècle avant J-C : « que ton alimentation soit ta première médecine ». Le 1er critère pour acheter des produits plus respectueux de l’environnement serait aujourd’hui qu’ils soient meilleurs pour la santé. Il semble donc que le couple santé/alimentation soit un formidable levier pour commencer à faire changer les comportements. Mais comment développer une offre correspondante, meilleure pour la santé et la planète, économiquement accessible ? Comment réformer le système agricole pour le rendre plus durable ? Quelles révolutions pour les industriels de l’agro-alimentaire ? Que mangerons-nous demain ? Des grillons au lieu de la viande? Et comment l’imaginaire si fort, lié à notre alimentation, souvent construit dans notre enfance et nos habitudes familiales, peut-il évoluer ?

Intervenants :

David Garbous, Directeur marketing stratégique de Fleury-Michon

Elizabeth Pastore-Reiss, Fondatrice-Directrice Ethicity, Vice-présidente Greenflex

Amaury Bessard, Directeur de la communication de l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires)

 

 

15h00 : 4ème table ronde « Co-responsabilité et partage de valeurs? »

Une des sources de la complexité de notre monde vient de la diversité des systèmes de valeurs. Nos systèmes de représentation sont tellement divergents que nous avons du mal à “faire société” sur les questions sociales et environnementales. Si le constat global est partagé, les modes d’action envisagés sont très différents. Et cela correspond aussi à un renforcement de l’individuation et d’affirmation de ces différences. Ainsi le développement durable est vécu par certains comme un système de contraintes, une volonté de faire de la protection une morale portée par des prosélytes intolérants… Alors que d’autres le vivent comme la nouvelle bonne conscience de l’humanité et dénoncent le greenwashing des entreprises ou des politiques.

L’enjeu est de retrouver du sens profond, de l’affect, de l’envie de durabilité et de socialité, avec de l’écoute et a minima une curiosité de l’autre, de la tolérance.

Dans le “monde d’après” est-ce qu’une spirale de coresponsabilité, permettra  à chacun de trouver sa place, de penser et d’agir en situant sa contribution dans une chaîne bienveillante de responsabilités à la fois individuelles et collectives, locales et globales, pour le bien-être de tous, aujourd’hui et demain ?

Quelle place pour l’imaginaire ? Peut-on encore parler d’une approche humaniste ?

Intervenants :

Nathalie Bastianelli, Fondatrice-Présidente de We Belong Foundation

Carine Dartiguepeyrou, prospectiviste, Présidente de l’Observatoire des valeurs

Séverine Lecomte, Directrice de Heidi, agence de communication corporate et sociétale, pilote du Comité Communication & Société de Communication et Entreprise, et partenaire communication d'Omni.

 

15h45 : 5ème table ronde « Société numérique ? »

La transition numérique bouleverse les modèles économiques, les modes de vie, de penser, de gouvernance, d’accès au savoir... Le tout à une vitesse telle qu’organisations ou individus ont bien du mal à s’adapter ou à anticiper : big data, objets connectés, modèles économiques collaboratifs… des mots et des réalités qui ont déjà fait irruption dans nos vies.

Mais quelles voies se dessinent  dans cette société numérique? La transition numérique est-elle un atout au service de la transition énergétique et écologique ? Nous entraîne-t-elle vers une société bas-carbone, avec des systèmes de production et de consommation locaux, des réseaux énergétiques intelligents (smart grids)…

Alors que le numérique est un formidable accélérateur de transformation sociétale, comment en faire une démarche juste, partagée, respectueuse, écologique ?

Et surtout quelles seront les prochaines disruptions ?

Intervenants :

Jean Philippe Dreuille, directeur territorial métropole, Enedis

Fréderic Rodriguez, Président de Greenflex

Emmanuel Soulias, Dg d’Enercoop

 

16h30 : Coffee break

 

17h00 : Keynote : « De la COP21 à la COP22 : société civile et transition »

Driss El Yazami, Président du Conseil national des droits de l'Homme au Maroc (CNDH), Chef du Pôle société civile de la COP22, interrogé par Gilles Berhault

 

 

18h00 : Marché aux initiatives et apértif/networking

 

20h00 : Dîner  

 

 

Mardi 30 août

 

09h00 : Café/Networking

 

09h30 : 1ère série de 5 ateliers de coproduction sur les mêmes thématiques que les tables-rondes de la veille

 

12h00 : Déjeuner 

 

13.30 : 2ème série de 5 ateliers de coproduction sur les mêmes thématiques que les tables-rondes de la veille

 

16h00 : Conclusion avec Gilles Berhault, délégué général d’Acidd, Anne Walryck, Vice-Présidente de Bordeaux Métropole, en charge du développement durable et Valérie Martin chef du service de la communication institutionnelle et de l'information des publics de l'ADEME

 

16h30 : Fin